Des Miracles du Prophète (Saws) – Extrait Al Burda

Al Burda (le Manteau)

38 – Il a dépassé les Prophètes,

par ses aptitudes physiques

et ses vertus morales.

39 – Tous ont cherché à emprunter

à l’océan de la science de

L’Envoyé de Dieu ou à boire de

la pluie ininterrompue de sa magnanimité.

40 -Ils se tiennent debout

devant Lui, suivant son rang,

tels les points diacrétiques du

livre de la science ou les voyelles

du livre de la Sagesse.

51 – Tout ce que l’ont sait sur

lui c’est qu’il appartient au

genre humain et qu’il demeure

la plus parfaite de toutes les

créatures de Dieu.

52 – Tous les prodiges accomplis

par les Sublimes Messagers

de Dieu n’ont pu l’être

que grâce à la lumière

dont il les illuminait

53 – Il est le soleil de la grâce

tandis qu’eux n’en sont que

les planètes dont la magnitude

n’appartient aux hommes que

dans l’obscurité.

54 – Quel prodigieux physique

que celui du Prophète,

mis en valeur par un admirable

caractère, distingué par

sa beauté autant que par sa

gaiété

55 – Il est approchant de la fleur par la douceur,

à la pleine lune par l’ascension

à la mer par la noblesse

au temps par les propos.

57 – Quand il parlait ou

souriait, ses dents se manifestaient

entre ses lèvres comme

des perles au sein d’une coquille

58 – Aucun parfum n’atteint

celui de la terre qui couvre son

corps

Bienheureux celui qui a respiré

ce parfum ou enlacé cette terre !

72- A son signe, les arbres (1)

vinrent se prosterner, s’avançant

sur un tronc sans racine (2)

73 – On eût dit qu’ils traçaient

des lignes pour les lettres

admirables qu’écrivaient

leurs rameaux au milieu

du parcours (3)

74 – Miracle similaire à celui

du gros nuage qui le suivait

pour le préserver de son ombre

contre le soleil torride de midi

75 – J’en jure par la lune

disjointe qu’il y avait

une similitude entre celle ci

et son coeur

76 – J’en jure aussi par ce

que la grotte refermait

de précieux et de noble, alors que

les yeux de tous les poursuivants

semblaient frappés de cécité

77 – et que le détenteur de la

vérité et le véridique

étaient dans la grotte.

Pourtant les idolâtres jurèrent

« Il n’y a personne ici »

78 – Ils pensèrent que le

pigeon ne pouvait planer

au dessus de la meilleure des

créatures et que l’araignée

ne pouvait non plus tisser

sa toile pour dissimuler.

Publicités