L’ultime Joyaux Prophétique

I – Muhammed – La Lumière

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

35. Allah est la Lumière des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à une niche où se trouve une lampe. La lampe est dans un (récipient de) cristal et celui-ci ressemble à un astre de grand éclat; son combustible vient d’un arbre béni : un olivier ni oriental ni occidental dont l’huile semble éclairer sans même que le feu la touche. Lumière sur lumière. Allah guide vers Sa lumière qui Il veut. Allah propose aux hommes des paraboles et Allah est Omniscient.

Selon Ka’b et Ibn Jubayr le terme « lumière » employé dans la seconde phrase désigne Mohammed – que la Paix sur lui.

Pour Sahl Ibn ‘Abdullâh ce verset signifie : Dieu guide les habitants des cieux et de la terre. Or, la lumière de Mohammed (saws), qui a cette qualité, lorsqu’elle était enfouie dans les reins de ses ancêtres ressemblait à une niche. Par la « lampe », Dieu désigne le coeur et par le verre sa poitrine. C’est-à-dire, finalement, qu’il est semblable à une étoile brillante en raison de ce qu’il recèle comme foi et sagesse.

Cette Lampe est allumée grâce à un arbre béni, signifie alors qu’elle puise sa brillance dans la lumière d’Ibrahîm (Abraham).

Quand à Sa parole : dont l’huile est près d’éclairer, cela signifie que la lumière prophétique de Mohammed saws était tellement éclatante, qu’elle demeurait telle une source évidente avant même d’être formulée expressément, comme l’huile qui est près d’éclairer sans que le feu la touche.

Certes, l’on a proposé d’autres interprétations de ce verset. Mais Dieu est Plus Savant.

 Dieu qu’Il soit exacté l’a désigné dans d’autres passages du Coran par les termes de Nûr (lumière) et Sirâj Munîr (un brillant Luminaire) :

… Une lumière et un livre clair vous sont venus de Dieu. Coran V-15). 

45. ô Prophète ! Nous t’avons envoyé [pour être] témoin, annonciateur, avertisseur.

46. appelant (les gens) à Allah, par Sa permission; et comme une lampe éclairante.

II – Muhammad Saws – l’Etoile

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Sourate 53 : AN-NAJM (L’ÉTOILE) Versets 1 à 18.

Les exégètes ont divergé à propos de la parole divile « Par l’Etoile… » en adoptant des interprétations devenues notoires, comme celle affirmant que l’étoile ici est un astre ou celle considérant qu’il s’agit du Coran.

Pour sa part Ja’far Ibn Mohammed estime qu’il est question de Muhammad Saws ou plutôt du coeur de Muhammed saws.

Al-Sulamî a dit également sur la parole divine :

« Par le ciet et par l’astre nocturne ! Comment pourrais-tu savoir ce qu’est l’astre nocturne ? C’est une étoile qui brille d’un vif éclat » (LXXX – 1/3) que l’étoile de Muhammed saws.

En outre, ces versets renferment en matière de vertu et de dignité sublime du Prophète saws ce qui peut faire l’objet d’un recensement exhaustif.

En effet, Dieu – que son Nom soit magnifié – a juré par la guidance du Prophète élu, en le mettant à l’abri de toute passion, en confirmant la véracité de ce qu’il récite, et en affirmant qu’il s’agit d’une révélation transmise de la part de Dieu par Gabriel (paix sur lui), l’Archange doué d’une immense puissance.

Ensuite Dieu – qu’il soit exalté – nous a conté le grand mérite de Son prophète à travers le récit de l’ascension jusqu’au Lotus de la limite, en confirmant ce qu’il a vu et en assurant qu’il a contemplé les grands signes du Seigneur. Ce sont autany de choses qu’Il a confirmées également au début de la sourate al-Isrâ’ (Le Voyage Nocturne).

Publicités